Hihimahana Leboucher : je suis content, d’un côté parce qu’il y avait de belles vagues et d’un autre côté parce qu’il y avait de bons concurrents avec moi en finale. Je suis content pour eux aussi, surtout pour Michel Bourez qui a bien progressé, il m’a même causé quelques frayeurs dans ma série en finale. Mais il est encore jeune et je sais qu’il sera un très bon surfeur plus tard. Moi c’est ma dernière année junior, l’année prochaine je passe open et là, c’est un autre niveau car il faudra que j’affronte des gars comme Hira et Heifara. Donc il faut que je me prépare, que je m’entraîne bien pour l’année prochaine.

Patricia Rossi : dès le début de la série, j’ai pris une vague à 6 points 15, et donc j’ai pris confiance en moi à la première minute, après j’ai essayé d’enchaîner une autre deuxième vague pour prendre un peu d’avance donc j’ai refait une vague à 6 points 15 et j’ai vu que les autres étaient toujours mal placées et prenaient des vagues à 4 points donc j’ai attendu un petit peu au fond et j’ai attendu ma troisième meilleure vague, ça a été 8.50 je crois et donc là j’ai pris toute l’assurance et j’ai su je pense à la douzième, treizième minute que j’avais déjà gagné ma série parce que j’avais une dizaine de points d’avance sur les autres. Donc après le dernier quart d’heure ça s’est fini normalement, c’est comme si j’étais à l’entraînement, je surfais cool, j’essayais juste d’améliorer mes scores.

Michel Demond : ça a été une semaine où il fallait surfer tous les jours, du matin au soir, faire pas mal de sessions donc la fatigue s’est fait un peu ressentir lors de la finale et comme la série dure une demi-heure, il fallait donc plus gérer le choix des vagues, ne pas se fatiguer à prendre toutes les petites vagues qui passent. Donc il fallait gérer, faire un bon choix, choisir les vagues qui peuvent te permettre d’avoir des points au dessus de 7.

Maina Sage : première, Patricia Rossi. On les applaudit. Patricia un petit mot, cela fait longtemps que tu gagnes cette compet, tu n’es pas encore fiu ?

Patricia Rossi : tant que je gagne, je continue, mais c’est vraiment sympa au Popoti Surf Club de faire entrer les filles dans la compétition.

Un surfeur : aujourd’hui, ça a été très dur vu les concurrents que j’avais avec moi. Je sais que j’ai eu beaucoup de chance que Hira et Nicolas ont eu une interférence, mais bon, j’ai fais ce que j’ai pu.

LE SPOT

Le spot de Papara est situé à l’embouchure de la Taharuu, au PK 38 sur la côte sud de Tahiti, dans la commune de Papara.

Houle favorable: Sud-est à sud et sud-sud-ouest à ouest-sud-ouest.
Distance de la plage: Spot de plage.
Distance de Papeete: 39 kilomètres.
Niveau requis: Débutant à bon.
Saison : mai à octobre

LA COMPETITION

Crée en 1990, le Popoti Surf Club est à l’origine de plusieurs manifestations en faveur du développement du surf local, notamment l’OPT HORUE, l’une des plus importantes compétitions de surf locales et certainement l’une des plus attendues et des plus appréciées. Elle réunit plus de quatre-vingt surfeurs locaux et internationaux. L’OPT Horue est devenue un rendez-vous annuel du surf en fête. C’est d’ailleurs la
clé de son succès : faire de cette compétition un moment de plaisir et d’échanges culturels, avec l’organisation de différentes manifestations : défilé de mode, surf night session, concerts … Cette compétition a permis à de nombreux surfeurs locaux de se mesurer aux surfeurs étrangers et de se faire connaître. En juin 2002, comme chaque année, la magnifique plage de sable noir de Papara a donc accueilli
cette première compétition de surf de la saison, la douzième édition de l’Opt Horue.

Réalisation: Claire Schwob
Réalisation: Claire Schwob Production : Tahiti nui companies
Type : Série de magazines Thème : Les compétitions sportives en Polynésie française Titre : Compet’ Synopsis : Sur les spots de surf de Polynésie française réputés dans le Monde entier, sur tous les stades, greens, et autres terrains de sports, aux îles sous le vent lors de la course de pirogues Hawaiki nui va’a, … Compet’ nous invite à toutes les compétitions sportives locales. Durée unitaire : 5 minutes 30 Episodes: 11 Langue : français Formats : 4/3

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Si vous avez aimé cette article, vous aimerez aussi :

Partagez !
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Share On Youtube
Contact us