Mis en ligne dans Chaîne tradition, Histoire et traditions | 0 commentaire

Il y a de cela plus de 25 000 ans, venu très probablement du Sud-est asiatique, le futur peuple polynésien embarque à bord de grandes pirogues doubles, les pahi, et affronte l’Océan Pacifique.

Grâce à leurs connaissances empiriques des astres, des courants, de la course du vent, les navigateurs atteignent les îles Fidji, puis la Nouvelle Calédonie entre 1100 et 1500 av. Jésus Christ, passent par les îles Tonga et Samoa, pour finalement atteindre entre 300 et 600 ans après JC, les îles reculées des Marquises.

Commence alors une fantastique épopée maritime qui durera presque deux millénaires. Explorateurs dans l’âme, ce peuple de navigateurs repart à la découverte d’autres îles lointaines et peuplent consécutivement les différents archipels polynésiens ainsi que l’île de Pâques, les îles Hawaii, puis la Nouvelle Zélande, formant ainsi le triangle polynésien. Les grands navigateurs se sédentarisent et vivent plusieurs siècles sur leurs terres nouvelles, construisant leur histoire, leur culture et leurs croyances. Mais dès le 15ème siècle, les explorateurs européens, avides de découvertes et de conquêtes nouvelles prennent la mer, et explorent le Pacifique. Ce sera le navigateur anglais Samuel Wallis, qui le premier, en 1767, touchera l’île de Tahiti.

Malgré un accueil hostile, Wallis obtiendra néanmoins par la force la cession de l’île de Tahiti qu’il nommera l’île du roi Georges III. L’invasion européenne avait commencé. Quelques mois plus tard, en 1768, c’est le navigateur français, Louis-Antoine de Bougainville, qui arrive en vue de Tahiti, aussitôt qualifiée de Nouvelle Cythère.

Dès l’année suivante, le capitaine Cook, navigateur et cartographe hors pair, atteint à son tour les côtes de Tahiti. Il fera trois séjours dans les îles de Polynésie, et ramènera lors de son second voyage en 1774, Omai, jeune tahitien, qui sera présenté à la cour anglaise.En 1788, le célèbre navire anglais, la Bounty, sous le commandement du Capitaine Blight, débarque sur les terres polynésiennes.

Venus s’approvisionner en arbre à pain, l’équipage resta six mois sur l’île, Mais le comportement de Blight, autoritaire et tyrannique déplait à l’équipage et notamment au second Christian Flechter qui organise une grande mutinerie. Blight rejoindra l’Angleterre, tandis que Flechter et quelques matelots trouveront refuge sur l’île de Pitcairn.
Les contacts, de plus en plus nombreux avec les navigateurs européens, transforment profondément la vie politique, culturelle et religieuse tahitienne.

<strong>Réalisation</strong>
				: Claire Schwob' />
				<span class=
Type : Série de mini documentaires Thème : Histoire et traditions polynésiennes Titre : Histoire et traditions polynésiennes Synopsis : depuis les années 80, la culture ancestrale polynésienne, bafouée à l’arrivée des premiers européens et du christianisme, semble vouloir renaître. « Histoire et tradition polynésiennes» est une série réalisée sur la base d’interviews d’anthropologues, historiens, archéologues, botanistes, reconnus. Ce magazine relate ainsi tous les évènements importants de l’Histoire et de la Culture de la Polynésie française. Durée unitaire : 5 minutes Episodes: 10 Langue : français Formats : 4/3 et 16 9ème
Réalisation: Claire Schwob Production : Creative.tv

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Les miss Tahiti: chorégraphie du défilé
Voici Teiki, le célèbre chorégraphe des grands ballets de Tahiti qui depuis quelques minutes s'occupent des miss Tahiti. Teiki : « En fait, j'ai commencé par m'occuper d'une candidate. Et peti...
Clips : Léo Marais chante "Vaiho mai"
Chanson du clip: Vaiho mai, Artiste: Léo marais, Musique: Léo marais, Voyage musical : Tahiti (Polynésie française).   Paroles A force de vouloir y croire j'ai perdu bien trop de temps ...
De l'arrivée des missionnaires aux EFO, histoire polynésienne
Le 24 septembre 1796, le Duff, navire britannique, sous le commandement de James Wilson, prend la direction des Mers du Sud, avec à son bord 29 missionnaires. 18 d'entre eux resteront à Tahiti afin ...
Ariirau, femmes et écritures
Je m'appelle Ariirau, je suis connue sous le nom de Ariirau en tant qu'écrivain, je suis née à Pirae, j'ai fait des études de lettres, niveau doctoral à New-York, puis j'ai écrit mon premier rom...
Top