Bonjour à vous tous qui regardez cette émission Mata’eina’a tour. Aujourd’hui, nous sommes à Vairao, juste en face de l’IFREMER. Nous allons rejoindre Paul Tollis qui garde et nourrit les chevrettes vivant ici, dans de l’eau salée. Allons le retrouver, il nous expliquera tout.
Paul, ia orana Ia orana Qu’est-ce que tu fais ici ?
Ici, je fais de l’élevage de crevettes en bassins. Ce sont des bassins d’eau de mer qui ont quelques mètres de profondeur quand même.
Est-ce que vous allez au large pour ramasser les petites crevettes et les élever ici ?
Non, pour les petites crevettes, on appelle cela les post larves, on les a des closeries territoriales de Taravao.
Quelles sont les tailles de ces crevettes d’eau de mer que vous prenez ?
Elles sont petites ! Au début elles font deux/trois millimètres, jusqu’à cinq millimètres, puis ensuite, elles vont jusqu’à treize voire vingt centimètres.
Vous les mettez dans ces bassins… Et qu’est-ce qu’il se passe tous les jours ?
Le matin, ma matinée commence à six heures, je commence à donner à manger aux crevettes, en suite je fais des poids moyens, suivant ce qu’il faut que je fasse dans la semaine, pour justement calculer les rations d’aliments, etc.
Ensuite ? Dans la journée, tu les regardes, tu les appelles par leur nom ???
Non… La matinée toujours, je vérifie les débits d’eau de mer, je vérifie l’oxygène, et je vérifie aussi la salinité.
Qu’est-ce que vous leur donner à manger, Paul ?
On leur donne des granulés pour crevette. Cela dépend de la taille de la crevette, suivant la taille on change la taille de l’aliment aussi.
Combien de temps, à partir du moment où vous ensemencez ces bassins, jusqu’à la récolte ?
Il faut compter cinq à six mois. Cela dépend de la biomasse qui est en bassin…
Qu’est-ce que c’est la biomasse ?
La biomasse, c’est le nombre de crevettes qu’il y a dans un bassin.
Lorsque ces crevettes sont là pendant six mois dans ces bassins, qu’est-ce qu‘il se passe avec la biomasse ?
Eh bien elle augmente au fur et à mesure que les crevettes grandissent. Les crevettes à deux grammes, et vingt-cinq mille animaux, cela ne fera pas la même biomasse qu’avec une crevette à vingt grammes !
Comment se passe la récolte ?
La récolte se fait… Enfin, nous, on la fait avec un épervier, puis elles sont tout de suite mises sur glace, ensuite, mises en sachet, et à la vente.
Le bassin est entièrement récolté ou vous faites un tri ?
Non, justement, on pêche suivant les commandes que l’on a . Si il y a cent, deux cents kilos, selon les commandes, on pêche ce dont a besoin et on fait un triage, un calibrage justement pour différencier. S’il y a des petites à l’intérieur, on les sort. Paul, tu es l’un des responsables de ces bassins.
Comment es tu arrivé à venir ici travailler ?
On est passé par une association qui avait lancé un concours, on a passé les concours justement, puis on était huit à sortir de ce concours. Puis voilà, moi je suis le dernier à me trouver là !
Qu’est-ce qu’elle fait ? Explique-nous ce qu’est cette association.
C’est une association qui voulait développer la crevette, développer un emploi sur Vairao pour justement certaines personnes qui s’intéressaient.
Qu’est-ce que tu penses de l’avenir de l’aquaculture ici, en Polynésie ?
Je pense qu’il y a encore quelque chose à faire sur la crevette, parce que là, je vois que l’on réussit, qu’il y a le marché et que l’on peut encore développer le marché.
Qu’est-ce qui te passionne dans ce métier que tu pratiques ?
Le goût de la crevette !
Tu les manges tous les jours ? Merci, Paul. Vous savez, j’ai demandé quelques crevettes à Paul mais il ne m’a rien donné… Alors me voici en train de pêcher. Il m’a dit qu’elles n’étaient pas assez grandes, mais j’essaie quand même ! N’allez pas lui répéter… Au revoir !

Réalisation: Claire Schwob
Réalisation: Claire Schwob Production : Tahiti nui companies
Type : Série de magazines de proximité Thème : Rencontres avec les habitants de Tahiti Titre : Mata’eina’a tour Synopsis : chaque semaine, nos animateurs partent à la découverte d’une commune de Tahiti. Ils y rencontrent les habitants, fiers de partager, dans leur langue, l’amour de leur commune. Grâce à eux, nous découvrons, selon les épisodes, l’histoire, les secrets cachés de la nature, la vie des jeunes, l’économie et les activités de leur lieu d’habitation. Durée unitaire : 5 minutes Episodes: 10 Langue : français Formats : 4/3

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Si vous avez aimé cette article, vous aimerez aussi :

Partagez !
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Share On Youtube
Contact us