Mis en ligne dans Chaîne Actualité, Tahiti.tv news, événements | 0 commentaire

Freddy Fragut : c’est merveilleux parce que je vois tous ces costumes, on revoit tout un passé du Heiva. Quelque fois on revoit même les danseurs qui ont dansé dans ces costumes, et ça, c’est beaucoup d’émotions, beaucoup de souvenirs. Un plaisir extraordinaire !

 

Unutea Hirshon : certains costumes qui ont plus de vingt ans sont étonnants de créativité, de recherche… C’est magnifique !

Denise Raapoto : je suis vraiment extrêmement contente d’être là et de voir ces chefs d’œuvres de ces personnes qui ont œuvré pour les groupes de danse. Vraiment c’est exceptionnel, je suis très contente, vraiment ! Et puis ça nous fait plaisir parce que l’on a mis en valeur des matériaux de chez nous, le roseau par exemple, j’ai vu de l’autre côté, le purau. Le travail de ces mamies artistes qui font parti de l’artisanat, c’est un hommage un peu que l’on rend, non seulement à la danse mais aux costumiers aussi et aux matériaux de chez nous, et aux artistes qui ont composé, qui ont fabriqué ces costumes-là.

Tonio Iro : cette exposition est fantastique, géniale. Je ne sais pas comment dire, c’est… toutes les personnes qui ont contribué à conserver tous ces costumes qui datent de plusieurs années. C’est beau, c’est sublime, je ne sais pas comment dire encore. C’est beau !

Mate Richmond : là, nous sommes en admiration devant cette multitude de travail effectué par des artistes de la danse et de la confection à partir des produits de la nature, tant sur le plan de la nature sur terre, mais également sur mer.

Marguerite Lai : je suis pleine d’émotions, parce que quand je regarde ces costumes, ils ne représentent pas simplement à mes yeux des matériaux, un costume… Mais je vois à travers ces costumes des années d’émotions, des années de préparation, mais pas une préparation simplement pour que ce costume arrive à sa finalité et que les danseurs puissent le porter. Il a été pensé par plusieurs personnes.

Pierrot Faraire : ça nous inspire, ça peut nous permettre encore de créer d’autres costumes. Avec tous les matériaux qu’il ya sur les costumes, c’est très beau. Je crois que nos jeunes, mon groupe de danse, nous allons venir regarder, et puis, nous avons retrouvé notre costume de 1992, ça fait une grande émotion de voir ça.

Julien Mai : dès qu’on entre dans cette salle et qu’on voit déjà au loin accrochés sur les murs tous ces kakemonos et tous ces costumes, on a une petite nostalgie au départ, parce que l’on se dit qu’effectivement, c’est une exposition qui est pleine d’émotion et surtout pleine de labeur.

Antonina Tevaiana : les costumes sont d’une richesse et la culture est tellement vaste dans notre fenua, que je pense qu’il faut effectivement conserver tous ces costumes et c’est un musée de la culture qu’il faut continuer et je pense que pour nos enfants, c’est un héritage.

<strong>Réalisation</strong>
				: Claire Schwob' />
				<span class=
Type : Série de magazines Thème : L’actualité événementielle de la Polynésie française Titre : Tahiti.tv news événement Synopsis : Tahiti.tv, News accueille les acteurs du développement économique, touristique et évènementiel de la Polynésie française. Interviewées par un journaliste, ces personnes impliquées dans leur secteur de développement, nous expliquent, au-delà de leur implication, les problématiques contemporaines de ces différents secteurs. Durée unitaire : 5 minutes Episodes: 3 Langue : français Formats : 4/3
Réalisation: Claire Schwob Production : Tahiti nui companies

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
La préparation du four traditionnel (1). Si Tahiti m'était conté
Initions-nous à la préparation du four tahitien. Premier mouvement : creuser une fosse d'environ un mètre de diamètre. On y allume un bon feu de bois. Le feu bien vif est recouvert de pierres volc...
De l'arrivée des missionnaires aux EFO, histoire polynésienne
Le 24 septembre 1796, le Duff, navire britannique, sous le commandement de James Wilson, prend la direction des Mers du Sud, avec à son bord 29 missionnaires. 18 d'entre eux resteront à Tahiti afin ...
Extrait du Heiva i Tahiti : Poerani
Extrait d'un spectacle de la troupe de danse polynésienne Poerani à l'occasion du Heiva i Tahiti. Spectacle grandiose, apothéose de la culture polynésienne, les festivités du Heiva rassemblent...
Raymond Amaru fabrique des ukulele
Raymond Amaru fabrique des ukulele à Tahiti J’ai été chanteur avant, musicien, depuis 1957 jusqu’en 77, quand je suis revenu de Guam, j’ai arrêté. Après j’ai commencé à chanter un...
Top