Mis en ligne dans Chaîne Sport, Sports | 0 commentaire

Gérald Fournier : le fly surf est une activité, on va dire, « multi activités », qui réunit même plusieurs sportifs qui viennent du wake board, du windsurf, du snow board, etc. les activités que l’on va pouvoir découvrir ça va être le tricks. Le tricks est sur de l’eau plate en général dans les lagons où on va faire des enchaînements qui ressemblent un peu aux figures de snow board ou de skate board. On va trouver aussi les bords de vitesse, ça, ça va plus se passer en haute mer.

Puis le jump, qui est une sensation vraiment de vol et de liberté totale. L’apprentissage du fly surf, on va dire que c’est 50% de feeling et 50% d’anticipation, avec un peu de théorie bien entendu au début. En règle générale, on va avoir besoin d’une ou deux journées afin d’acquérir tout ce qui est réflexe de sécurité, gestion de la fenêtre de vol, ce que j’appelle « fenêtre de vol » c’est la zone d’évolution du cerf volant puisqu’on utilise une aile qui va évoluer en trois dimensions, qui a des zones de transition, des zones de traction, des zones neutres.

Il va falloir apprendre à maîtriser tout ça. Donc en général, on va passer la première journée avec du travail au sol, un peu de nage tractée, body drag, pour avoir une sensation à la fois de pilotage de l’aile dans l’élément qui est l’eau, puisque c’est un sport où l’on maîtrise les éléments.
La deuxième journée, ça va être beaucoup plus poussé sur les exercices au sol pendant deux trois heures, surtout de déplacement, et en règle générale, fin de journée, on met une planche à disposition et on commence le premier water start.

Caroline Frebault : ma toute première sortie, c’était super, parce que vraiment j’avais un bon vent, et c’était très puissant, j’arrivais avec mon aile à déjauger carrément au dessous de mes genoux ! C’est une sensation nouvelle, c’est de la voile, c’est en même temps nautique et aérien, aéronautique en fait, une combinaison des deux, c’est vraiment ce qui me plaît.

<strong>Réalisation</strong>
				: Claire Schwob' />
				<span class=
Type : Série de magazines Thème : Portraits de sportifs polynésiens Titre : Sports Synopsis : Cette série de magazines met en avant les sports et sportifs de la Polynésie française. Réputée dans le monde entier grâce à la très fameuse vague de Teahupoo, Tahiti possède cependant bien des talents dans tous les autres sports : motocross, athlétisme, football, boxe, tennis… les différents athlètes polynésiens nous font partager leur passion. Durée unitaire : 5 minutes 30 Episodes: 10 Langue : français Formats : 4/3
Réalisation: Claire Schwob Production : Tahiti nui companies

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Apprendre à dire CHANTER en reo Tahiti
Chanter : himene. Un « h », une voyelle longue, accentuée. Himene vient du mot anglais « hymne » signifie chanter, chant. Chanter qui se dit aussi pehe, pehepehe, fa'atara, ‘anau, ‘oto, pa...
Histoires d'eau : rencontres sous-marines en Polynésie
Rencontre avec les différentes espèces de poissons qui peuplent les fonds sous-marins polynésiens : de l'impressionnant napoléon aux petits poissons clowns qui se cachent dans les anémones de mer...
Hôtels polynésiens : Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge
r polynésien, proche de la nature, et situé au coeur des îles Marquises, le Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge fait face au Mont Temetiu (1288 m) et offre une vue panoramique imprenable sur la Baie des Tr...
Apprendre à dire COURAGE en reo Tahiti
Courage : fa'aitoito, une glottale accentuée. Fa'aitoito signifie avoir du courage, de l'énergie, de la force. C'est aussi avoir de l'audace, de la persévérance. Pendant le Heiva, avant certa...
Top