Mis en ligne dans Chaîne tradition, Tahiti d'antan | 0 commentaire

L’asiatique loge souvent dans une habitation exigüe et vétuste comme celle-ci. Mais il est précieux en ce pays où l’on peut penser que sans le chinois le marché serait dépourvu de légumes. Quel est l’européen, ou le Tahitien, qui cultiverait choux, haricots, salades, sur des pentes à 45 degrés et sous un soleil tropical ? Qui transporterait l’eau à dos d’homme et débrousserait dix fois avant de récolter ?

Seul, le chinois accepte de poursuivre dans un opiniâtre silence l’ingrat travail d’une terre peu généreuse. Celui-là livre le pain qu’il authentiquement pétri à la sueur de son front la nuit et sans moyens mécaniques modernes. Le Tahitien cependant que ne démonte aucune démonstration vous répondra : « pourquoi tant travailler pour en arriver là ? » : cimetière chinois. Ayant souvent vécu son existence terrestre dans un taudis, l’asiatique gagnera l’autre monde dans la propreté et le vaste. Mais si le Tahitien se soucis peu des activités des chinois, par contre, sa principale occupation est avant tout la pêche. Individualiste, il affectionne l’emploi de la pirogue, du harpon ou des lignes qu’il monte lui-même.

Néanmoins, il ne répugne pas participer aux pêches effectuées dans un grand concours de population où l’on manie des filets de trois à cinq cents mètres de long. Quelques pêcheurs plongent à l’intérieur et à l’extérieur du filet pour chasser le poisson dans la direction favorable. Lorsque le filet sera levé, chacun prélèvera une part de la prise, le reste sera vendu au marché de Papeete. On peut ainsi en relever jusqu’à une demie tonne. Très poissonneux dans les parages des îles peu fréquentées, le Pacifique est le véritable paradis des pêcheurs, et surtout des pêcheurs sous-marins. A vos yeux des ature, des orare…Vous voilà bien avancés d’avoir entendu ces appellations !

L’important est que vous sachiez que tout cela est délicieux. Le poisson ballon, qui offre la particularité de se dégonfler et de se regonfler comme une vessie. Ces bateaux à moteur équipés de gaules en bambou, quittent chaque jour le port de Papeete pour la pêche hauturière du thon et de la bonite. Le problème est avant tout de repérer le premier banc de poissons, subtilité point à la portée du premier popa’a venu ! Mais le Tahitien qui navigue à l’estime depuis des siècles et dans le sang duquel roule du sel, possède des choses de la mer, une notion mystérieuse et déconcertante. Les oiseaux de mer sont les aides du pêcheur : par les mouvements du volatile, le pêcheur décèle la proximité de la proie, puis il en attend confirmation.

Très friand de la chair du thon, l’oiseau descend en piqué sur sa victime, et d’un coup de bec arrache un morceau du thon. Curieux matériel : on utilise des hameçons montés sur nacre. La pêche commence. Plus une minute à perdre ! Pour une fois le Tahitien est convaincu que le temps est de l’argent et qu’il ne sied point de le gaspiller. La prise est assommée d’un coup de gourdin. Ils n’en prendront jamais moins qu’une quarantaine de cette taille. Si le temps est favorable, la petite embarcation sera presque emplie.
Sur les flots creusés par le vent alizé, le petit bateau tangue et roule fortement, et il faut une force et une adresse remarquable pour manœuvrer cette longue gaule parfois chargée de prises atteignant les quinze kilos. Les poissons sont vidés au fur et à mesure mais la tripaille n’est pas jetée à la mer pour ne pas attirer les requins. Puis ils sont lavés… Et l’on fume la cigarette bien gagnée !

<strong>Réalisation</strong>
				: G. de Broca, P. Sintes, Frères Hollande, Claire Schwob, etc.' />
				<span class=
Type : Série de mini documentaires Thème : Images d’archives du Tahiti d’antan Titre : Tahiti d’antan Synopsis : Tahiti d’antan nous entraine à la découverte de la Polynésie française de 1940 à 1970, à travers des images d’archives commentées provenant de plusieurs fonds. Durée unitaire : 5 minutes Episodes: 10 Langue : français Formats : 4/3 et 16 9ème
Réalisation: G. de Broca, P. Sintes, Frères Hollande, Claire Schwob, etc. Production : Opt, Video prod, Tahiti nui companies, etc.

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Apprendre à dire BALEINE en reo Tahiti
Baleine : tohora, une voyelle longue : ra, accentuée. La baleine, tohora était l'émanation de Ta'aora sous forme de mammifère marin. On en offrait jadis la tête sur le marae. Il arrive que plu...
Le teaser n°4 du flash dub de l'école de commerce de Tahiti
Un élève de l'ECT : On vient d'avoir une nouvelle un peu surprenante. On doit tourner un film en 48 heures, du genre lipdub ou flashmob, on ne sait pas trop exactement, on doit voir le concept. C'e...
Le teaser n°3 du flash dub de l'école de commerce de Tahiti
Les élèves de l'ECT ont eu 48h pour écrire, concevoir, produire et diffuser un projet audiovisuel sur RFO Polynésie et sur TNTV : un lip dub, un film institutionnel, un clip ou un flash mob ? ...
I te matete : quiche aux légumes et crevettes
La recette de la tourte de thon blanc au pota, pour 6 à 8 personnes : Les ingrédients 2 petites courgettes 1 aubergine 2 poivrons verts 1 poivron rouge 1 gros oignon 1 petit bouquet de ...
Top