Mis en ligne dans Chaîne Création, Femmes et écritures | 1 commentaire

Je m’appelle Mareva Talmant, je suis en troisième année de Licence de lettres à l’université et j’écris vraiment par plaisir, j’écris quand j’en ai envie en fait. Je ne me borne pas à écrire parce qu’il faut écrire… C’est vraiment naturel, j’ai un calepin sur moi et j’écris quand j’en ai besoin. C’est un besoin et un plaisir d’écrire. Forcément quand on écrit, pour moi écrire, c’est une façon de s’exprimer et quand on ne peut pas s’exprimer oralement, que c’est assez difficile – moi je suis quelqu’un de très timide et j’ai du mal à aller vers les autres, c’est personnel… Donc je me sers beaucoup de l’écriture pour pouvoir m’exprimer et je trouve que c’est comme une sorte d’arme ; c’est un moyen en tout cas d’exprimer sa façon de penser ou c’est une forme de liberté c’est sûr.

Je trouve que l’on ne peut pas parler d’une absence de règles dans l’écriture étant donné que forcément on respecte ne serait-ce que la règle de la grammaire, l’orthographe et tout ça, cela fait partie des règles. Après dans la poésie par exemple, moi j’aime faire des vers, on n’est pas obligé d’en faire dans la poésie mais je trouve ça beaucoup plus intéressant et plus agréable à lire. Justement c’est mieux quand il y a des règles… Après, la liberté, c’est nous qui l’écrivons, elle va se créer !

A l’Université, on a deux associations, l’association du journal du Te Ui mata dans lequel je suis rédactrice pour écrire des articles sur la vie de l’étudiant et également sur la littérature, c’est assez libre, on peut faire des articles sur ce que l’on veut. On a une rédactrice en chef, Tumata, on a un infographiste, Jim, et des rédacteurs. Moi je fais partie des rédacteurs. Comment ça se passe ? Comme un vrai journal c’est-à-dire qu’on a une grande réunion pour voir tous les articles que l’on veut faire, voir de quoi on veut parler etc. Ensuite chacun a son travail et chacun travaille dans son coin, ensuite on fait des réunions, on voit ce que tout le monde a fait puis on prépare la prochaine réunion

Pour moi c’est un petit peu comme un besoin aussi, parce que c’est vrai que quand j’écris, forcément je ne montre pas toujours ce que j’écris mais c’est vrai que cela fait du bien aussi de montrer ce que l’on écrit, ça soulage beaucoup d’écrire. Que ce soit un article journalistique ou un poème ou une histoire parce qu’il y a quelque chose dans la vie qui nous inspire cette histoire donc on écrit… C’est un petit peu pour en rire aussi, pour rire un peu de la réalité parce que des fois c’est un petit peu absurde, un peu trop sérieux et c’est vrai que ça fait du bien d’écrire et de changer un peu les choses.

Je ne pense pas que l’écriture soit vouée à l’extinction par rapport aux nouvelles technologies puisque même par rapport à internet et tout ça, on écrit toujours. On peut toujours écrire sur un blog. Personnellement je ne suis pas vraiment sur Internet, je reste on va dire au format traditionnel ; j’aime bien écrire un petit peu comme ça tout le temps avec un stylo, un calepin, ça reste assez simple. Je ne pense que Internet et les nouvelles technologies vont freiner quoi que ce soit… au contraire peut-être !

<strong>Réalisation</strong>
				: Claire Schwob' />
				<span class=
Type : Série de magazines Thème : Interviews de femmes écrivains de Polynésie française Titre : Femmes et écritures Synopsis : Les auteures polynésiennes sont de plus en plus nombreuses depuis quelques années. Elles semblent vouloir sortir de l’ombre, témoigner de leurs expériences en tant que femmes dans la société. Cette série de magazines recueille leurs témoignages, dévoilent leur volonté de s’exprimer enfin, selon des styles bien différents. Durée unitaire : 4 minutes Episodes: 5 Langue : français Formats : 4/3 et 16/9
Réalisation: Claire Schwob Production : Creative.tv

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

1 commentaire

  1. 2-11-11

    Yep yep !! ça fait toujours plaisir un ptit coucou ;) (Après si tu supprime ton « tête de livre », pas si facile de pouvoir répondre, puis même pas sûr que tu lise ceci :s)
    Bon ce qui est encore moins michto, c’est que les vacances que je voulais prendre sur ton île…ébé ça tombe à l’eau !! Pas assez de sous pour faire tout ce que je veux..

    Du coup tu devra attendre tes exams pour me voir :p
    Plus sérieusement, j’espère tout se passe bien pour toi ;)
    En tout cas tu as bonne mine ;) Pleins de bizes pomponette !! Et continu de t’éclater dans l’écriture : bientôt un best seller !!

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Surf à Tahiti : OPT Horue 2001, 5ème jour de compétition
Hihimahana Leboucher : je suis content, d'un côté parce qu'il y avait de belles vagues et d'un autre côté parce qu'il y avait de bons concurrents avec moi en finale. Je suis content pour eux aussi...
Motu Atea, l'archipel des Marquises
Situé au cœur du Pacifique, à 1 400 kilomètres de Papeete (île de Tahiti), l'archipel des Marquises est certainement le plus mythique de Polynésie française. Blocs de lave surgis de l'océan,...
Court-métrage : un geste pour sauver la planète
Un geste pour sauver la planète, Prix du public 2010 Un geste peut provoquer de graves conséquences sur l'environnement. En voici la preuve à travers les péripéties d'une canette jetée dans l...
Bora Bora cruises, croisière à Bora Bora
e journée à bord des Tu et Tia moana, les deux yachts de la compagnie de croisière Bora Bora cruises, à Bora Bora. Bora Bora se trouve à 240 km au nord-ouest de Tahiti dans les Iles sous le ve...
Top