Vidéo(s) intégrant le mot clé : "Auti"

Randonnée à Rurutu, archipel des Australes

Mis en ligne dans ChaĂźne Nature et bien-ĂȘtre, RandonnĂ©es en PolynĂ©sie française | 0 commentaire

Randonnée à Rurutu, archipel des Australes

Yves Gentilhomme : le circuit du domaine Metuari’i est sans conteste l’un des plus jolis de l’Ăźle. La premiĂšre partie se pratiquera aisĂ©ment en 4×4 avec quand mĂȘme quelques Ă©tapes oĂč il faudra quitter le vĂ©hicule. Par contre la seconde partie en ligne de crĂȘte, mais sans difficultĂ© majeure, se fera obligatoirement Ă  pied. DiffĂ©rentes Ă©tapes dĂšs le dĂ©part, comme ici on peut apercevoir la tarodiĂšre Vaiovi avec la Matona derriĂšre, tarodiĂšre dont on raconte encore la lĂ©gende de cette sirĂšne Orovanu venue voler les taros de Rurutu, et la falaise, le Matona oĂč le roi de l’Ă©poque, quand les missionnaires sont arrivĂ©s en...

en savoir plus

Docs en stock : l’Ăźle de Rurutu

Mis en ligne dans Chaßne Création, Docs en stock | 0 commentaire

Docs en stock : l’Ăźle de Rurutu

SituĂ©es au Sud de Tahiti, les Australes furent les derniĂšres Ăźles polynĂ©siennes Ă  ĂȘtre accostĂ©es par les missionnaires europĂ©ens du 18Ăšme siĂšcle. L’une d’elle, Rurutu, Ă  environ 600 kms des Iles de la SociĂ©tĂ©, est aujourd’hui l’Ăźle la plus accessible de l’archipel des Australes. Elle n’en demeure pas moins sauvage et rien ne semble pouvoir perturber la petite vie tranquille et quotidienne de ses quelques 2000 habitants. Les 36 km2 de l’Ăźle se rĂ©partissent entre 3 villages, Moerai, Avera et Auti, chacun traversĂ© par une route principale autour de laquelle la vie s’organise. Magasins, Ă©cole, lieu de...

en savoir plus

La danse des costumes Ă  Tahiti

Mis en ligne dans Chaßne Création, Docs en stock | 0 commentaire

La danse des costumes Ă  Tahiti

Les tĂ©moignages des premiers explorateurs europĂ©ens du XVIIIĂšme siĂšcle dĂ©crivent les costumes de danse essentiellement faits de tapa. Cette Ă©corce d’Ă©toffe battue habillait les danseurs et musiciens. Les femmes, torse nu arboraient des jupes de tapa dĂ©corĂ©es et ornĂ©es de fibres vĂ©gĂ©tales tressĂ©es. TrĂšs simplement vĂȘtus, les polynĂ©siens dansĂšrent jusqu’Ă  l’arrivĂ©e des missionnaires. Ces derniers, horrifiĂ©s par ces manifestations gestuelles qu’ils jugeaient obscĂšnes, interdirent dĂšs 1819 toute reprĂ©sentation de la danse tahitienne. Il faudra attendre 1880, lors de l’apparition des fĂȘtes officielles du 14 juillet,...

en savoir plus
Top