Randonnée à Rurutu, archipel des Australes

Mis en ligne dans Chaîne Nature et bien-être, Randonnées en Polynésie française | 0 commentaire

Randonnée à Rurutu, archipel des Australes

Yves Gentilhomme : le circuit du domaine Metuari’i est sans conteste l’un des plus jolis de l’île. La première partie se pratiquera aisément en 4×4 avec quand même quelques étapes où il faudra quitter le véhicule. Par contre la seconde partie en ligne de crête, mais sans difficulté majeure, se fera obligatoirement à pied. Différentes étapes dès le départ, comme ici on peut apercevoir la tarodière Vaiovi avec la Matona derrière, tarodière dont on raconte encore la légende de cette sirène Orovanu venue voler les taros de Rurutu, et la falaise, le Matona où le roi de l’époque, quand les missionnaires sont arrivés en...

en savoir plus

Docs en stock : l’île de Rurutu

Mis en ligne dans Chaîne Création, Docs en stock | 0 commentaire

Docs en stock : l’île de Rurutu

Situées au Sud de Tahiti, les Australes furent les dernières îles polynésiennes à être accostées par les missionnaires européens du 18ème siècle. L’une d’elle, Rurutu, à environ 600 kms des Iles de la Société, est aujourd’hui l’île la plus accessible de l’archipel des Australes. Elle n’en demeure pas moins sauvage et rien ne semble pouvoir perturber la petite vie tranquille et quotidienne de ses quelques 2000 habitants. Les 36 km2 de l’île se répartissent entre 3 villages, Moerai, Avera et Auti, chacun traversé par une route principale autour de laquelle la vie s’organise. Magasins, école, lieu de...

en savoir plus

La danse des costumes à Tahiti

Mis en ligne dans Chaîne Création, Docs en stock | 0 commentaire

La danse des costumes à Tahiti

Les témoignages des premiers explorateurs européens du XVIIIème siècle décrivent les costumes de danse essentiellement faits de tapa. Cette écorce d’étoffe battue habillait les danseurs et musiciens. Les femmes, torse nu arboraient des jupes de tapa décorées et ornées de fibres végétales tressées. Très simplement vêtus, les polynésiens dansèrent jusqu’à l’arrivée des missionnaires. Ces derniers, horrifiés par ces manifestations gestuelles qu’ils jugeaient obscènes, interdirent dès 1819 toute représentation de la danse tahitienne. Il faudra attendre 1880, lors de l’apparition des fêtes officielles du 14 juillet,...

en savoir plus
Top