La préparation du four traditionnel (1). Si Tahiti m’était conté

Mis en ligne dans Chaîne tradition, Tahiti d'antan | 0 commentaire

La préparation du four traditionnel (1). Si Tahiti m’était conté

Initions-nous à la préparation du four tahitien. Premier mouvement : creuser une fosse d’environ un mètre de diamètre. On y allume un bon feu de bois. Le feu bien vif est recouvert de pierres volcaniques qui offrent la propriété de rougir au feu sans se briser. Mais pour atteindre ce résultat, il faut compter deux heures. Pendant ce temps, procurons-nous les aliments nécessaires. On apporte des taro, légume féculent puis les uru, fruits de l’arbre à pain qui seront immédiatement épluchés à l’aide d’un coquillage scié en deux. Poto est universel, sous l’eau comme sur les arbres, il est à l’aise. Les pieds sanglés...

en savoir plus

Histoires d’eau : le requin gris en Polynésie française

Mis en ligne dans Chaîne Nature et bien-être, Histoire d'eau | 0 commentaire

Histoires d’eau : le requin gris en Polynésie française

Le requin gris est l’espèce de requin la plus répandue en Polynésie française. De nature curieuse, il n’hésite pas à s’approcher des plongeurs et à évoluer parmi eux. Ce requin partage le domaine du requin corail, autre locataire des récifs. Cependant, le requin dagsit préfère évoluer dans les zones les plus profondes. Il laisse les lagons peu profonds au requin à pointes noires. Ne mesurant jamais plus de trois mètres, il reste cependant impressionnant à rencontrer lors des ballades sous-marines! Type : Série de magazines Thème : Tout en images d’images sous-marines Titre :...

en savoir plus

Histoire d’eau : le requin citron en Polynésie française

Mis en ligne dans Chaîne Nature et bien-être, Histoire d'eau | 0 commentaire

Histoire d’eau : le requin citron en Polynésie française

Le requin citron doit son nom à sa couleur gris-jaunâtre. Pouvant mesurer plus de trois mètres, il n’aime pas les profondeurs et nage le plus souvent en rasant le sol, ce qui le rend difficilement visible. Vivant principalement près des côtes, le plongeur peut le croiser seul ou en petit groupe. Le fait de nager la bouche grande ouverte lui donne un air menaçant, ce qui n’empêche pas les plongeurs passionnées de s’approcher, de l’observer. Il est généralement peu agressif, mais reste un danger potentiel pour l’homme. Type : Série de magazines Thème : Tout en images...

en savoir plus

Plongée sous-marine tout en images

Mis en ligne dans Chaîne Découverte, Tout en images | 5 Commentaires

Plongée sous-marine tout en images

Poisson clown, sole, tortue, raie manta, requin, napoléon… entre lagon et océan, nous rencontrons de très nombreuses espèces de poissons, qui vivent dans les eaux polynésiennes. Souvent de nature curieuse, ils s’approchent volontiers des plongeurs ou ne s’offusquent en aucun cas de leur présence. C’est ainsi une farandole d’espèces qui défilent sous nos yeux, parfois en groupe, parfois solitaire… Certains, plus téméraires que d’autres, viennent volontiers nager, voire danser, devant la caméra. Les rencontres, quels que soient les eaux des archipels, émerveillent toujours le plongeur. ...

en savoir plus

Le tatouage Polynésien tout en images

Mis en ligne dans Chaîne Découverte, Tout en images | 0 commentaire

Le tatouage Polynésien tout en images

L’origine de la pratique du tatouage remonte à des centaines d’années dans le triangle polynésien. Elle existait probablement chez les migrants avant qu’ils ne s’installent en Polynésie. Les mots tatouage, tatoo et tattow (ancien anglais) sont dérivés du mot tahitien tatau (qui peut se traduire par « frapper de manière répétée ») qui désigne la pratique consistant à inscrire sur la peau des marques indélébiles. Cette pratique était inconnue des blancs jusqu’à ce que Cook la rapporte en Europe après son voyage au Marquises : « ils impriment sur leurs corps des taches, suivant l’usage...

en savoir plus
Top