Mis en ligne dans Chaîne Nature et bien-être, Cosmetic Academy | 0 commentaire

Wendy Benkley est âgée de 38 ans, sa profession : vendeuse en bijouterie. Wendy a choisi de créer un soin capillaire du nom de Teanavai.

Wendy Bunkley
Ce qui a déclenché mon inscription, c’est lorsque j’ai ouvert La dépêche, j’ai vu le mot créativité, donc cela m’a plu et j’ai gagné une place à la Cosmetic Academy .pour faire un produit.
Mon produit oral et senteur, en premier du bambou, du opui, de la forêt tropicale, ensuite la couleur je préfère qu’elle reste plutôt neutre, dans les tons clairs, nacrés, parce que j’aimerais bien que ce produit soit accessible à tous, donc ce n’est pas une couleur précise, c’est une couleur que tout le monde puisse porter dans les cheveux.

J’ai utilisé du monoï, de l’huile vierge de coco, de l’essence de bambou, de l’essence de tiare, un peu de vanille et un peu de Umurai des Marquises, pour le côté un peu envoûtant.

Mon produit s’appelle Teanavai. Pourquoi j’ai choisi ce nom c’est parce que Teanavai veut dire la cascade et je trouve que la chevelure des polynésiennes ressemble un peu à une cascade en mouvement parce que les cheveux sont très longs, assez fournis… Je trouvais que cela correspondait bien à l’image que j’ai de la chevelure que je peux comparer à une cascade mais aussi à une odeur qui émane de mon produit car souvent les cascades, on les trouve en bord de forêt, il y a des odeurs de forêts, de sous-bois…

Le moment que j’ai vraiment apprécié, c’est lorsque j’ai refermé la boîte de mon flacon, tout simplement parce que j’étais sûre d’avoir capturé les odeurs que je voulais. Et lorsque j’ouvre le petit flacon, que je sens ces odeurs, cela me rappelle toute la procédure que j’ai faite pour réaliser le produit, et automatiquement cela me rappelle mon enfance, mes souvenirs d’enfance. C’est donc un peu mon inspiration.

Pour conclure sur cette petite aventure avec la Cosmetic academy : j’aimerais dire à tout le monde, laissez l’artiste qui est en vous s’exprimer. Et on le fait très bien ici.

En savoir plus : Cosmetic academy, Tahiti nui télévision

<strong>Réalisation</strong>
				: Tahiti nui télévision' />
				<span class=
Type : Jeu autour de la création cosmétique Thème : Chaque candidat et personnalité peut concevoir pendant une séance du LABORATOIRE DU FORMULATEUR un produit cosmétique personnalisé sur un thème défini. Titre : Cosmetic academy, saison 3 Synopsis : Sur l’idée des écoles de grands créateurs, le pôle de Recherche et Développement du LABORATOIRE DE COSMETOLOGIE DU PACIFIQUE SUD innove dans le secteur cosmétique en créant LE LABORATOIRE DU FORMULATEUR qui propose une découverte de l’Univers de la beauté au sein de ses locaux de la côte ouest de Tahiti. Il permet de faire découvrir les différentes étapes de la Création et de Fabrication de produits cosmétiques en s’inspirant d’ingrédients Polynésiens. Un formulateur est un Créateur de Beauté dont le rôle est d’assembler des ingrédients afin de créer un produit cosmétique. Il s’inspire du Soin, des Rituels de beauté, d’un thème ou d’ingrédients. Chaque candidat peut concevoir pendant une séance un produit cosmétique personnalisé sur un thème défini. Un jury de professionnels sélectionne ensuite les meilleurs projets et le plus créatif sera récompensé d’une dotation exceptionnelle. Durée unitaire : de 3 à 8 minutes Episodes: 60 Langue : français Formats : 4/3
Réalisation: Tahiti nui télévision Production : Tahiti nui télévision

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Surf à Tahiti : 4ème jour de compétition, OPT Horue 2001
Chris Milley : à mon avis, la chance est ouverte à tout le monde. Celui qui a la bonne vague, c'est lui qui va le plus loin. Steeven Pierson : n'importe qui peut gagner une compétition ! Si les ...
Tahiti.tv news : exposition "la danse des costumes"
ap style="font-size: 60px; color: black;"] F[/dropcap]reddy Fragut : c'est merveilleux parce que je vois tous ces costumes, on revoit tout un passé du Heiva. Quelque fois on revoit même les danseurs...
Heidi Yieng Kow, femmes et écritures
J'ai fait des études, en fait j'ai fait un concours surtout pour avoir un travail, j'ai postulé et j'ai eu la chance d'être prise. J'ai fait trois ans de formation à Bordeaux après la Licence en ...
Vaihere Cadousteau, femmes et écritures
Je m'appelle Vaihere Poe Cadousteau, je suis enseignante au collège de Tipaerui, j'enseigne le français et je suis également auteure pour le groupe de danse Tamarii Tipaerui à l'occasion des Heiva...
Top