Mis en ligne dans Chaîne Découverte, Histoires de Polynésie | 0 commentaire

On quitte la presqu’île, et voilà Papearii qui fut selon la tradition terre d’ancrage pour ces premiers habitants de Tahiti les fondateurs de la grande lignée des Teva dont la souveraineté s’étendait jusqu’à Papara. Ils étaient arrivés du grand Marae Taputapuatea de Raiatea porteurs de pierres sacrées fondatrices de leur nouveau Marae.

Cette villa ensevelie sous la végétation protégée des regards fut construite par l’écrivain anglais Robert Keable ancien pasteur de l’église anglicane célèbre en Amérique pour ses ouvrages religieux mais Tahiti comme souvent métamorphose les hommes et Keable oubliant les trésors spirituels se mit à célébrer la beauté aux multiples facettes de l’île des rêves et la séduction irrésistible de la Tahitienne.

L’américain Harrison Smith avait abandonné sa chaire de professeur de Physique pour se livrer à sa passion, la botanique.

Lors de son deuxième voyage à Tahiti en 1920 il se rendit propriétaire d’une immense terre de 137 hectares qu’il n’eut de cesse d’enrichir de variétés de fleurs et d’arbres exotiques venus d’Amérique, d’Asie ou d’Afrique. Une partie de ce jardin fut offerte par Cornelius Crane, l’héritier d’Harrison Smith pour y construire le musée Gauguin, celui-ci conçu comme un mémorial illustre avec de nombreux documents la vie du peintre et devient à l’occasion cet atelier des tropiques dont rêvait l’artiste. C’est à quelques kilomètres de là que le peintre vécut avec la jeune Tehamana ses années les plus heureuses.

Elle l’entourait d’une affection calme, discrète et sereine et bien sûr lui servait de modèle. C’est à la recherche de toiles laissées peut-être par le peintre que l’écrivain Anglais Rupert Brooke choisit de s’installer à Mataiea. S’il ne trouva aucune peinture il rencontra l’amour avec Mamua la fille de son propriétaire à laquelle il dédia son Poème « Tiare Tahiti ».

Etrange coïncidence du destin Tehamana et Mamua moururent toutes deux en 1918 de la grippe espagnole.

<strong>Réalisation</strong>
				: Simone Forges Davanzati' />
				<span class=
Type : Série de mini documentaires Thème : Visite guidée de l’île de Tahiti Titre : Histoires de Polynésie Synopsis : district par district, une manière de découvrir ou de redécouvrir avec émotion une île de Tahiti comme vue de l’intérieur. Des ingrédients variés pour une vision authentique loin des clichés, visite des lieux incontournables mais également poésie polynésienne au menu. Durée unitaire : 7 minutes 30 Episodes: 6 Langue : français Formats : 4/3
Réalisation: Simone Forges Davanzati Production : Local vision

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Les miss Tahiti : clip sauvage
L'eMISSion nous entraine au cœur de la nature polynésienne où nos prétendantes au titre de Miss Tahiti posent pour les photographes. Jouant avec la nature, les miss se dévoilent dans différen...
Tahiti d'antan : escale à Tahiti en 1960
Tahiti fut de tout temps une destination de prédilection pour les cinéastes étrangers, avides d'exotisme et sensibles à l'exceptionnelle lumière naturelle polynésienne. Films, images d'archi...
Paea. Histoires de Polynésie, Tour de l'île de Tahiti
Il ne reste rien ou presque rien du Marae de Mahiatea édifié par Purea pour assurer la suprématie de son fils sur les enfants d'Amo et sur les Pomaré. Cook eut l'occasion d'en admirer les superbes...
Vaihere Cadousteau, femmes et écritures
Je m'appelle Vaihere Poe Cadousteau, je suis enseignante au collège de Tipaerui, j'enseigne le français et je suis également auteure pour le groupe de danse Tamarii Tipaerui à l'occasion des Heiva...
Top