Mis en ligne dans Chaîne Nature et bien-être, Randonnées en Polynésie française | 0 commentaire

Noël Tauira : nous venons d’effectuer plus de la moitié de l’itinéraire donc nous avons marché pendant une heure et demi et nous arrivons au Belvédère, le site idéal pour contempler les chutes de la cascade. Vous avez une chute qui fait à peu près 150 mètres.

Nous allons marquer une pause. Nous avons traversé un champ de café, nous avons vu un plan de kava, des avocatiers, des manguiers. Donc l’intérêt du site du belvédère c’est d’admirer la chute de la cascade. Nous allons continuer et longer la falaise pour arriver au rempart du fort de la Fautaua.

Nous sommes arrivés à l’entrée de la forteresse. Je crois que sur la Polynésie c’est la seule forteresse qui existe en rapport avec les querelles qu’il y a eu entre les Polynésiens, les autochtones de l’époque, et la présence française. Avant que l’on soit sous le protectorat français dans les années 1840, il y avait encore des poches de résistance polynésiennes qui ne voulaient pas être sous le régime du protectorat français. Ils étaient beaucoup plus sous la tutelle (si l’on peut parler de tutelle), des missionnaires anglais. Ici, ils ont constitué avec l’aide de quelques anglais ce rempart que vous voyez afin de s’opposer aux militaires français. Les militaires sont arrivés par le sentier par lequel nous sommes venus et ils n’ont jamais pu franchir ce rempart alors que les autochtones n’avaient que des moyens rudimentaires comme des pierres pour se défendre.

Mais les marins n’ont jamais pu entrer dans le fort. Le seul moyen de pouvoir prendre ces Polynésiens et de casser la rébellion qu’il y avait fut d’utiliser d’autres Polynésiens. Ils ont ainsi pris ceux qui étaient là à revers grâce aux autres Polynésiens qui connaissaient également bien la vallée et ils les ont pris par l’arrière. Voilà comment cela s’est passé et à partir de 1840, il y a eu ce traité d’annexion et nous sommes passés sous le régime de protectorat français.

Nous allons avancer un peu plus loin… pour vous dire qu’ils avaient de quoi résister un certain temps : ils avaient leur garde manger qui était confectionné sous un amas de cailloux bien aménagé.
Randonnée à Tahiti, la vallée de la Fautaua.

<strong>Réalisation</strong>
				: Claire Schwob' />
				<span class=
Type : Série de magazines Thème : Faune et flore de Polynésie française Titre : Randonnées en Polynésie française Synopsis : La Polynésie française permet aux randonneurs, amateurs ou professionnels, de découvrir ses magnifiques paysages. Quelques heures, parfois plusieurs jours de marche et les sites les plus secrets, les plus merveilleux, s’abandonnent aux observateurs, toujours émerveillés de surprendre la nature verdoyante de l’intérieur de l’île. Durée unitaire : 4 minutes 30 secondes Episodes: 7 Langue : français Formats : 4/3
Réalisation: Claire Schwob Production : Tahiti nui companies

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Commentaires

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Apprendre à dire POUVOIRS PRESTIGIEUX en reo Tahiti
Pouvoir prestigieux : mana. Mana signifie pouvoir, puissant, fort, qui a autorité. Le pouvoir prestigieux, mana, n'était pas le seul privilège de la famille des chefs et des prêtres. Par des rit...
Histoire d'eau : les demoiselles en Polynésie française
Les demoiselles, souvent accompagnées par le poisson clown, sont très nombreuses dans les lagons de Polynésie. De couleur différente, elles ont toutes une petite taille et une forme légèreme...
Air Tahiti nui
Air Tahiti Nui, un outil au service du développement touristique et économique de la Polynésie française : Créée en 1996 par le gouvernement de Polynésie française associé à des investi...
Wendy Bunkley dans Cosmetic academy, saison 3
Wendy Benkley est âgée de 38 ans, sa profession : vendeuse en bijouterie. Wendy a choisi de créer un soin capillaire du nom de Teanavai. Wendy Bunkley Ce qui a déclenché mon inscription, ...
Top