Wilfred Villet, Arsène Harehoe, Heifara Tahutini, Teva Guarducci, ténors du surf polynésien, se sont qualifiés vendredi 20 septembre 2002 lors de la première journée qualificative de la huitième édition de la Taapuna Master, rebaptisée cette année « Tap’s Master ». Bien que la houle d’Ouest était présente vendredi 20 septembre à Punaauia (côte Ouest de Tahiti), les vagues qui roulaient dans la passe de Taapuna n’étaient très importantes, oscillant entre 1,50 m et 2 m lors des séries du matin, et s’atténuant dans l’après-midi.

Les favoris, Aman Lau, Henere Paez, Arsène Harehoe, Heifara Tahutini ou Heimata Caroll, se sont qualifiés sans surprise. Seul Nicolas Leetham s’est incliné devant Heifara Tahutini, mais il sera malgré tout présent au deuxième tour, samedi 21 septembre. Dans l’après-midi, le vainqueur de la Taapuna master 2001, Wilfred Villet, s’est également qualifié aisément.

Jusqu’à dimanche, jour des finales, dans une atmosphère de fête avec défilé de mode, concert, animations diverses et, pour le public, la possibilité de se rendre sur le spot de surf grâce à des navettes, la Tap’s Master 2002 va être le rendez-vous des jeunes. Cette huitième édition n’est pas tout à fait comme les autres pour le comité organisateur et son président, Lionel Teihotu, puisqu’elle marque le trentième anniversaire du Taapuna Surf Club. Un anniversaire qui sera fêté comme il se doit.

Le Taapuna Surf Club est né en 1972. Membre de la Fédération Tahitienne de Surf depuis sa création, le Taapuna SC a pour rôle essentiel le développement du surf polynésien, l’encadrement des jeunes et leur évaluation afin de repérer les futures graines de champion de la glisse. Le bureau du Taapuna Surf Club met l’accent sur la Taapuna Master, devenue Taps Master, ayant lieu chaque année en bordure de récif, à proximité de la passe appelée : Taapuna (signifiant dans les légendes anciennes : la mâchoire de Puna, qui fut l’un des guerriers les plus célèbres de la commune de Punaauia). La Taps Master est devenue au fil des années un rendez-vous attendu par l’élite locale et par tous les fans appréciant la glisse.

Cette compétition a accueilli plus de 80 surfers, bodyboarders et longboarders qui quatre jours durant, nous ont offert un festival de « tubes », de « roller », de « snap back », et autres figures dans une atmosphère de fête.

Réalisation : Claire Schwob
Réalisation : Claire Schwob Production : Tahiti Nui Companies
Type : Documentaires longs Thème : Les compétitions sportives en Polynésie française Titre : Docks en stock Synopsis : Réputée pour ces spots de surf dans le monde entier, la Polynésie française accueille chaque année de nombreuses compétitions de sports nautiques. Docks en stock nous invite à partager les moments les plus intenses de ces parfois très longues journées pour ces sportifs! Durée unitaire : de 13 à 52 minutes Episodes: 3 Langue : français Formats : 4/3

Tahiti.tv, la webtv de Tahiti et ses îles : votre voyage virtuel en Polynésie française à travers des centaines de vidéo

Si vous avez aimé cette article, vous aimerez aussi :

Partagez !
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Share On Youtube
Contact us